Protéger sa santé sans abîmer l’environnement c’est possible ? Si on en croit le marketing, oui ! Il suffit de choisir une crème solaire éco-responsable avec des filtres minéraux qui “protège les océans”… Mais est-ce que notre crème solaire protège vraiment les océans?  Quelle est la vérité sur ces crèmes éco-responsables ? Est-ce qu’on peut vraiment se tartiner sans compromis entre la santé et la planète ? A-t’on vraiment trouvé un moyen d’éviter les cancers de la peau sans dégrader les coraux et la biodiversité marine ?

Et bien, comme souvent, entre le marketing et les données scientifiques il y a un gouffre. Et il est très possible que tu sois déçu.e de ta crème éco responsable choisie avec soin pour protéger du soleil toute la famille sans polluer.

crème solaire éco-responsable

Une crème solaire éco-responsable : indispensable pour protéger sa santé

J’en ai déjà parlé dans un précédent article pour partager mes recherches de crème solaire pour ma famille,  il y a deux familles de filtres UV :

  • les filtres chimiques
  • et les filtres minéraux.

Côté santé, y’a pas photo ! Et on va voir pourquoi.

Les filtres chimiques : un bonheur à utiliser, un désastre écologique et sanitaire

Les filtres chimiques sont les filtres de synthèse qui nous permettent d’avoir des crèmes solaires agréables à utiliser (une bonne texture qui glisse bien, pas d’effet blanc…) . Mais :

  • leur mode de fabrication est très polluant
  • ils ne sont pas biodégradables
  • ils persistent dans l’eau. Donc c’est comme si on mettait de la crème solaire aux organismes marins… la photosynthèse marche vachement moins bien ! Notamment, c’est ce qui se passe avec les coraux. Sans photosynthèse, ils deviennent tout blanc et… meurent.
  • Ils sont toxiques et perturbateurs endocriniens suspectés pour certains, avérés pour d’autres… Et pas que pour les humains, non non, les bêtes qui vivent dans l’eau subissent aussi des modifications de leur système .

Comment ça marche ?

Après application de la crème solaire, les filtres sont absorbés par l’épiderme et de là, ils font barrière aux UV en les absorbant. Il est donc très important de bien patienter 20-30 minutes après l’application avant de s’exposer au soleil. Et surtout, si tu vas à l’eau juste après application (comme la majorité des enfants n’est ce pas…) et bien la crème va se diluer dans l’eau avant d’avoir pénétré l’épiderme. Et là c’est le double effet kiss cool : la crème n’est plus sur ta peau donc t’es pas protégé et on envoie la dose maximale de produits cracra dans l’eau …

Les filtres minéraux, seule solution pour protéger la santé

Heureusement pour faire une crème solaire éco-responsable , il y a les filtres minéraux (enfin heureusement…. bof) .

Pour bronzer en sécurité sans se tartiner de perturbateurs endocriniens, il y a deux solutions :

  • l’Oxyde de Zinc
  • et le Dioxyde de Titane.

C’est tout ! Ce sont des poudres blanches. Et ce sont les responsables de cet effet blanc très très pénible quand on étale la crème. Mais c’est comme ça, y’a pas le choix.

Comment ça marche ? Ces deux substances ne pénètrent pas l’épiderme , elles font une barrière sur la peau et réfléchissent les UV comme un miroir. Elles sont donc efficaces dès l’application et très stables. Mais c’est quand même plus logique de ne pas s’étaler la crème juste avant de se baigner… (Pour rappel, on ne peut pas prendre un coup de soleil SOUS l’eau – il suffit de quelques centimètres-, mais quand on joue en surface oui) . 

OK alors c’est cool , on peut prendre une crème solaire éco-responsable et tout le monde est content ? Bah non Josette, tu penses bien que ça serait trop simple….

crème solaire éco-reponsable

L’impact des crèmes solaires écolos sur l’environnement

Déjà, les filtres minéraux ne sont pas biodégradables. Leçon d’écologie des années 90, pas biodégradable = pas bien. L’écologie a bien changé depuis, mais ça , ça reste bien vrai ! Notamment, ces filtres minéraux ne sont pas solubles dans l’eau , donc ils finissent par se déposer au fond de l’eau (et, hop on remet des filtres UV sur les organismes marins qui n’ont rien demandé, cf ci dessus, on veut pas!)

 

Oxyde de Zinc , un choix pas si écolo

Certaines crèmes solaires ont fait le choix de n’utiliser que de l’oxyde de zinc, dans ces cas-là, il est utilisé à forte proportion pour assurer la protection UV. Et pour une protection UV suffisante (au moins SPF 25) , il faut utiliser l’oxyde de zinc à sa concentration maximale autorisée par la réglementation : 25 %. Et à cette concentration, on franchit le niveau critique de toxicité de l’oxyde de Zinc pour la vie marine . Ça va vous êtes toujours là ?

Allez, pause de quelques minutes pour aller vérifier s’ il n’y a que de l’Oxyde de Zinc dans ta crème de cet été. C’est bon? (oui je fais exprès de ne pas citer de marque. Parce que je trouve que ceux qui font l’effort de formuler des crèmes bios sont généralement de bonne foi. Même si c’est loin d’être parfait, je ne veux pas leur taper dessus)

L’oxyde de Zinc est un minéral, dont l’extraction est (comme tout truc qu’on extrait de mère nature finalement) désastreuse pour notre environnement. Faut pas croire que les industriels font ça bien, en préservant ce qu’il y a autour etc… Il est donc extrêmement difficile de trouver un fournisseur qui garantit la préservation des paysages lors de l’extraction.

Le Dioxyde de Titane va tous nous sauver ?

Tu penses bien que si c’était le cas, j’aurais commencé par ça, ou alors que tout le monde le saurait déjà…

Ça reste une solution assez sympa car à l’heure actuelle il n’y a pas d’étude qui montre qu’il est toxique quand il est dans l’eau.

Par contre, pour ce qui est de son mode d’extraction et de fabrication, ça reste le même problème. Impossible d’avoir des infos fiables. Les fabricants ne veulent pas en parler. Et mon avis c’est que quand on fait des choses bien et qu’on n’abîme pas la planète, on n’a pas de raison de garder ça sous le tapis, non ?

Attention tout de même, le dioxyde de titane peut être problématique s’il est inhalé; alors tu vas me dire qu’on ne se met pas de la crème en poudre dans le nez. Certes, Josette t’as raison.. Mais… les crèmes solaires en spray c’est bien pratique non? Et les tout petits enfants, ils aiment bien se pschitter de la crème solaire partout. Parfois dans les yeux, dans la bouche, bref ils ne savent pas trop viser . (ma Poupette elle adore en tout cas)

Et donc ce Dioxyde de Titane, pour qu’il ne soit pas dangereux vu sa taille nanoparticulaire, il faut l’enrober dans une phase huileuse. Et là… je te casse le groove tout de suite, on n’est pas dans du naturel ma brave dame ! Exemple : Cetyl Phosphate, Manganese Dioxide et Triethoxycaprylylsilane. Produits aux effets néfastes pour l’humain et aux modes de production très polluants. 

Et pour casser encore un peu le groove, il reste tout de même certaines particules de dioxyde de titane qui ne sont pas enrobées et qui passent la barrière de la peau et donc pénètrent dans nos systèmes. Mais c’est aussi une bonne chose sinon la protection UV serait trop mauvaise . 

Alors on peut pas bronzer avec de la crème sans pourrir la planète ?

Je ne suis pas sûre d’avoir une réponse à ça. Je pense que c’est à chacun de faire ses choix, en conscience. Et pour ça il faut savoir.

Tu peux protéger ta santé en utilisant une crème solaire éco-responsable ça c’est certain. Donc déjà, tu peux désormais oublier les crèmes conventionnelles. Ha, et d’ailleurs, les crèmes vendues en pharmacie sont des crèmes conventionnelles (Avène, Uriage etc…). Elles sont juste vendues plus chères et dans un lieu qui inspire la confiance mais à part ça Garnier / Avène même combat, alors tu peux économiser tes sous .

Et pour la planète ? Utilise la crème solaire (avec filtre minéral !) avec parcimonie, quand c’est nécessaire, pas juste avant d’aller à l’eau. Casquettes, et vêtements anti UV pour les enfants qui jouent au soleil si tu ne peux pas les faire rester à l’ombre. Entre 11 h et 16 h, reste à l’intérieur ou au moins à l’ombre … bref, rien de nouveau, juste du bon sens.

 Tu me racontes en commentaire tes aventures de crème solaire écolo ?

Si tu aimes les conseils écolo, ancrés dans la vraie vie alors tu es au bon endroit ! Je suis boosteuse d’écologie, mon truc à moi c’est de t’aider dans ta transition. Pour que l’écologie soit facile, sereine et efficace sans se faire avoir par le marketing, le greenwashing et les achats inutiles. Je partage sur mon blog, dans ma newsletter et sur Instagram plein de contenu gratuit pour t’aider à y voir plus clair, à comprendre comment ça marche ou juste pour te partager ma transition et celle de ma famille.

 Pour écrire cet article j’ai été aidée par mes copains de chez Vercuma, qui essaient de développer une crème solaire vraiment éco-responsable et les pauvres ils ne sont pas au bout de leurs peines. Cette année ils avaient une stagiaire (Anaïs) qui les a beaucoup aidé sur la recherche de données scientifiques.  Et à force de discuter de tout ça ensemble, on s’est dit que c’est vraiment dommage de ne pas en parler publiquement ! 

Sources :

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/phpp.12439

https://ec.europa.eu/health/scientific_committees/consumer_safety/docs/sccs_o_202.pdf