Les couches lavables épisode 1

Juin 24, 2021 | Eco-parentalité, Zéro-déchet | 0 commentaires

Aaaaaaalors, vous l’attendiez, le voici le voilà… l’article sur les couches lavables!

Mais avant, n’oublions pas qu’on parle bien ici du zéro déchet dans la vraie vie des vrais gens. La vie de ceux qui ont bien 24h dans leurs journée, des amis, une famille, un travail, bref… La vie normale. Celle où il n’est pas question de passer son temps à laver des couches. Et donc oui, utiliser des couches lavables et avoir une vie normale c’est possible. 

Naaaan? Mais siiii! Allez je vous explique comment on s’y prend chez les Mojo. Après ça, vous ferez bien comme vous voudrez!

Les débuts en couches lavables

 A la maison, on utilise les couches Hamac . Je m’étais beaucoup renseignée pendant ma première grossesse sur les couches lavables, et c’est vraiment cette marque qui a retenu mon attention. Les couches sont modernes, pratiques, elles ont l’air confortables pour mon bébé (bah oui, ça j’ai pas testé moi même!), et…elles sont fabriquées en France! C’est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup!

J’ai d’abord commandé un kit d’essai .Oui je suis une aventurière mais je ne tenais pas à investir tous mes deniers sans avoir testé par moi même avant. Surtout que je ne connais personne en vrai qui utilise des couches lavables. (EDIT: à l’époque où cet article a été rédigé -en 2018- il existait un petit kit qui coutait moins de 50€). 

Coté arguments positifs, il a fallu que je me contente de ce que j’ai glané sur la toile.

Par contre pour les avis négatifs … ça pas de problème, j’en ai eu de toutes parts, mais venant quasi uniquement de personnes n’en utilisant pas… !

Ca prend du temps, faut mettre les mains dans le caca, c’est chiant… 

J’ai testé avec ce kit pendant l’été lorsque j’étais encore en congé mat, et surtout, quand j’allaitais encore exclusivement… Alors pour ceux qui ne le savent pas, les selles d’un bébé exclusivement allaité sont très liquides. Alors je ne vous fait pas de dessin, mais là j’y ai eu droit: c’était chiant, ça m’a gonflée, j’ai mis les mains dans le caca, j’ai dû détacher la couche, le body, la salopette, la housse de la table à langer et laver le bébé aussi! 

Lui par contre ça l’a bien fait marrer! Il en avait jusque sous les bras et me regardait hilare d’un air moqueur genre « Ha ouais Maman, tu fais moins la maligne là avec tes trucs zéro déchet »…

Bon, comme en plus mini Mojo n’avait pas encore atteint le poids pour cette taille de couche (7 à 13kg); j’ai rangé tout ça et j’ai patienté pour re-essayer plus tard, une fois la diversification alimentaire bien entamée.

J’ai bien fait de ne pas abandonner, car maintenant on a trouvé une organisation qui nous convient très bien, à Mr Mojo et moi même (oui oui, tous les deux) et on utilise des couches lavables en « mixte ».

Les couches lavables en « mixte »

Chez la nounou c’est couches jetables. Alors le compromis qu’on a trouvé, c’est que le matin j’apporte une couche toute prête (déjà assemblée) à la nounou, et elle la met à Mini Mojo le soir au dernier change avant que je ne le récupère. Comme ça, pour elle ça ne change rien au jetable, et c’est nous qui nous débrouillons avec la couche sale.

La nuit c’est couche jetable aussi. En effet, les couches lavables absorbent les urines mais il n’y a rien de magique, bébé reste au contact de l’absorbant en tissu, mouillé. En fait, avec les couches lavables, il faut changer le bébé plus souvent. Mais la nuit, il dort. Alors on le laisse dormir (écolo, mais pas maso).  

Le week end lavable. Sauf quand on en n’a plus de propre, ou qu’on est de sortie. Comme on utilise pas 100% de couches lavables, on n’a pas acheté la quantité recommandée pour tourner sereinement 100% du temps. Alors ça arrive parfois qu’on n’en ai pas assez pour tourner tout un week-end. C’est pas grave, on met une couche jetable!

mojo cuoches lavables

Concrètement comment ça se passe?

Ça se passe très bien. On a opté pour le modèle « séparable T.MAC ». C’est-à-dire que tout est démontable et séparable.

Au moment du change, on retire la couche et on la pose à côté (pas dans le passage, ni à porté de bébé … voilà) pour s’en occuper après, et on en remet une autre déjà préparée.

Pour bébé, ça ne change rien. La couche est plus grosse qu’une couche jetable vide. Mais pour une couche jetable pleine, le volume est le même. Donc ça n’est pas si encombrant et ça ne gène pas la motricité de l’enfant.

  • Ensuite, pour la couche sale. Si il n’y a que du pipi (youpi) c’est fastoche. On retire le voile de protection et l’absorbant et on les met à laver (en attente dans une bassine, ou dans un sac). La nacelle humide est rincée et mise à sécher, et la surcouche est prête à resservir immédiatement s’ il n’y avait pas eu de fuite. 
  • Si il y a la totale (pas youpi), c’est moins fastoche (on ne va pas se mentir) mais pas compliqué non plus. On retire le voile avec les selles et on jette les selles aux toilettes et le voile à la poubelle, ou bien tout  à la poubelle (héééé ouais y’a quand même un peu de déchet). Ensuite c’est pareil que pour le cas précédent, l’absorbant au lavage, la nacelle rincée ou à laver selon le besoin et la surcouche prête à resservir. Et si ça a débordé, tout part au lavage.

Pour le lavage, On lave tout à 40°C avec le linge classique, avec notre lessive maison

Notre équipement

  • 5 inserts en microfibre
  • 3 nacelles
  • 2 surcouches
  • 1 boite de films de protection

Ce qui nous a coûté 122€. Si on considère qu’une couche jetable (écologique) coûte 27 cts pièce, il faut réaliser 450 changes en couches lavables pour rentabiliser. Nous en réalisons 10-11 par semaine, il faut donc 45 semaines pour rentabiliser le tout. Vu que les couches vont de 7 à 13kg dans la taille que nous avons, c’est tout à fait jouable car cela correspond en moyenne aux bébés de 6 mois à 18 mois – 2 ans.

 Et bien sûr si on s’en ressert pour un second bébé, c’est banco! Et là bien sûr on ne parle QUE de l’aspect économique.

Les couches lavables : écologie et santé

Mais évidemment, il faut prendre en compte l’aspect écologique.

Alors bien sûr, les gens qui sont contre les couches lavables sortent à ce moment-là l’argument « oui mais ça fait faire tellement de machines que finalement ça pollue plus »… STOP. C’est faux. Même si on faisait des machines spécialement pour laver les couches lavables ça resterait faux. L’impact des couches jetables reste juste énorme, surtout pour un usage unique. Et puis, honnêtement, jamais je n’ai fait tourner une machine avec seulement des couches dedans. Il y a toujours du linge à laver avec. Peut être (et ce n’est même pas sûr) qu’on fait 1 lessive supplémentaire par semaine due aux couches.

Ensuite vient l’argument « oui mais à faire sécher c’est galère ». Alors je ne connais que la marque Hamac, mais la matière est super bien faite et ça sèche vraiment vite. Même les absorbants (je les ai pris en microfibre). En une journée max en hiver ils sont prêts à être ré-utilisés. Pour les nacelles et les culottes, c’est encore plus rapide.

Enfin, il faut considérer également l’aspect santé. Les couches jetables, mêmes écologiques contiennent des produits chimiques, qui sont en contact de façon prolongée avec la peau et les muqueuses de bébé. Certes si on ne change pas bébé assez souvent, en couches lavables il reste humide longtemps, mais ça n’est que son urine, à part des rougeurs à court terme, il ne risque rien. Pour les couches jetables, c’est une autre histoire… 

Voilà, j’espère avoir un peu dédramatisé le sujet! Sachez que je ne vis pas dans ma buanderie et que ça ne sent pas le caca de bébé chez nous! 

Oui la machine à laver tourne tous les jours ou presque mais ça, c’est depuis que Mini Mojo est arrivé, pas depuis qu’on lui met des couches lavables! Et non, on ne met pas « les mains dans le caca » plus qu’avec des couches jetables (quand ça fuit, ça fuit!)! 

 On n’a aucun problème d’odeur avec la bassine des couches en attente de lavage. Les odeurs sont plutôt du côté de la poubelle qui contient les couches jetables! 

Alors, vous êtes prêts à tester? Ou bien vous en utilisez déjà? Votre avis m’intéresse!

Cet article vous a été utile? Epinglez le sur Pinterest!

 

couches lavables bébé

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Morgane, boosteuse de votre écologie familiale

Morgane Mojo, boosteuse de votre transition écologique familiale

Catégories