Voyager léger, la magie du minimalisme

Coucou!
Ca faisait longtemps n’est-ce pas? Hé oui, une bonne grippe précédée et suivie d’une période d’intense fatigue et de beaucoup de boulot, il a fallu faire des choix… Bref, me revoilà!

Aujourd’hui on va parler des bienfaits du minimalisme, pour voyager léger. Je le sais on est très nombreuses (et nombreux aussi, mais bizarrement les hommes s’en sortent mieux) a toujours avoir une valise bien trop remplie, pleine de vêtements « au cas où » et d’une trousse de toilette qui nous fait toujours stresser au moment du passage de la sécurité dans les aéroports (vais-je devoir jeter ma crème ou mon parfum préféré??). J’ai longtemps été comme ça, et voyager n’était pas vraiment un plaisir. Alors je voudrais partager avec vous mes astuces pour voyager léger!

Valise légère = esprit léger

Je suis convaincue que ça va de pair. Et c’est un des grands principes du minimalisme. Plus on a d’affaires, plus on a de choses (inutiles) à penser, plus on à l’espace et l’esprit encombrés. Alors en voyage plus que jamais, on s’allège.  Et c’est d’autant plus critique si on voyage avec des enfants…

Profiter des réglementations des aéroports.
Oui oui j’ai bien dit « profiter ». En effet on peut le vivre comme une contrainte, une restriction. Mais on peut aussi le voir comme un objectif. En effet, si on parvient à respecter ces règles, il est presque impossible d’être vraiment chargé.

Tout dans un bagage cabine, et un seul. A l’exception du sac à main qu’on peut ajouter.  Par exemple, si je voyage aussi avec un ordinateur, je fais en sorte qu’il tienne dans la valise. Et je ne prends qu’un petit sac à main en bandoulière. Ainsi j’ai les mains libres, et donc je suis libre.

Attachment-1 (1)

Toutes mes affaires pour 4 jours de déplacement pro, par temps très froid.

Pour cela il faut minimiser les vêtements et chaussures qu’on souhaite emporter. J’utilise plusieurs astuces assez simples:
– Emporter des vêtements qui s’associent facilement, pour ne pas emporter une tenue complète par jour. Et c’est le gros avantage de la garde robe capsule. Le but est que tout aille avec tout. Comme ça, avec un minimum de pièces, on fait un maximum de combinaisons. Et non, personne ne remarquera que vous avez porté certains vêtements plusieurs jours d’affilé.  Et surtout,  tout le monde s’en  fout! N’avoir que peu de vêtements ne veut pas dire être mal fringué. (Petite anecdote d’ailleurs, la plupart de mon entourage pense que je suis encore une dingue de shopping et de cosmétiques, j’en déduis donc que personne n’a remarqué que je porte certains vêtements depuis plus de 10 ans… ).
N’emporter que les pièces que l’on préfère. Souvent on a tendance à emporter des tenues qui sortent de nos tenues ordinaires, pour changer / pour se faire beau… Mais en fait, une fois sur place, on fait comme d’habitude et on porte toujours la même chose. Cette super veste qui irait si bien avec ce jean…Oui mais si déjà dans notre environnement quotidien on ne porte pas cette association, pourquoi on le ferait loin de chez soi?
Choisir une seule paire de chaussures, qui va avec tout (si c’est possible). Les chaussures c’est lourd et ça prend de la place. Alors on en choisit une paire, qui convient à toutes les occasions et on les porte aux pieds, comme ça pas de chaussures dans la valise. Attention pour cela il faut bien réfléchir au programme du voyage et à la météo sur place.
Ne pas emporter d' »au cas où »… Au cas où je me tache, au cas où je fais un trou, etc… sauf si vraiment dans votre quotidien ce genre de misère vous arrive, il n’y a pas de raison que ça vous arrive plus en voyage. Et si besoin, il est toujours possible de laver ou de réparer.
– Faire en fonction du contexte et de la méteo… Alors oui ça parait très bête comme ça, mais c’est la base je crois! Si il doit faire très froid et moche, et bien ça ne sert à rien d’emporter des lunettes de soleil et des petits tops légers…
Voyager avec les éléments encombrants sur soi. Porter sur soi le gros pull et la doudoune pour ne pas avoir à les mettre dans la valise.

Avec tout ça, je suis partie 4 jours, en hiver,  avec un bagage cabine même pas rempli à moitié. Alors je me suis offert le luxe d’emporter mon tapis de yoga (format voyage rassurez vous) et une tenue de yoga. Et dedans, il y avait le sac de mon ordinateur, comme ça, mains libres dans les aéroports et transferts.

Le cas de la trousse de toilette.

Alors là, gros sujet n’est-ce pas. Qui n’a jamais râlé contre la restriction sur les liquides? Moi la première. Mais ça c’était avant. Avant que je ne passe à des produits de beauté naturels et à une salle de bain minimaliste. Car maintenant, je ne me prends plus la tête… j’emporte tout, et ça passe large! La seule chose qui change, c’est le produit à lentilles. Pour ça, je passe chez l’opticien quelques jours avant le départ récupérer un flacon petit format et le tour est joué.
-Pour les savons et shampoings, certes il y a l’option de transférer dans des flacons format voyage, ou bien d’utiliser ceux fournis dans les hôtels (si vous allez à l’hôtel). Mais là c’est ma fibre écolo et zéro déchetiste qui coince. Le top, c’est de passer aux savons solides. Dans une petite boite, le savon pour le corps, le visage et les mains + un shampoing et roule ma poule!
– Pour le dentifrice, il y a bien sur l’option solide. Pour ma part je n’en suis pas encore là. Mais j’utilise un dentifrice bio, et dans ces gammes il n’y a pas de maxi format familial. Donc les tubes font toujours moins de 100ml.
-De même pour les crèmes et parfums… Mes flacons font moins de 100ml, alors zou, tout le monde dans le sac transparent et c’est parti.
-Le maquillage. Quel maquillage, on est très bien au naturel non? J’ai toujours avec moi un rouge à lèvres (pas du tout bio, éthique toussa toussa, aie aie aie). Bien rouge. A lui tout seul il fait le job. Un grand sourire et c’est parti. (Une routine beauté naturelle aide aussi beaucoup à avoir une peau qui n’a pas besoin de fond de teint etc… le monde de la cosmétique est un cercle vicieux pour le client, à méditer…). Bon et puis, dans mon métier, impossible de porter du maquillage, zéro, nada, alors forcément ça aide à passer le cap!

Attachment-1

le contenu de ma trousse de toilette en voyage

 

Ce qui reste souvent problématique  pour la tranquillité de l’esprit, ce sont les papiers dans l’aéroport. Pour cela:
garder les papiers d’identité et les cartes d’embarquement à portée de main, pour ne pas avoir à sortir le portefeuille à chaque fois, et donc risquer de le perdre en l’oubliant au contrôle de sécurité par exemple.
Voyager « paper free », en utilisant les cartes d’embarquement électroniques. Ca c’est la révolution. Et en plus c’est zéro déchet. A condition de ne pas imprimer la version papier « au cas où »! (Sinon, ça tourne en rond)

Voilà, avec ça, pas de raison de voyager chargé!

Prêts à relever le défi pour un prochain voyage? Et vous quels sont vos astuces? Ou bien alors sur quels points est-ce que ça bloque systématiquement? De quoi est-ce que vous n’arrivez pas à vous séparer en voyage?

 

 

Une réflexion sur “Voyager léger, la magie du minimalisme

  1. Lixou dit :

    Super’ article! Cela fait pour ma part un moment que je me dis que j’ai trop de pieces à motifs qui ne s’accordent pas ensemble… mes prochains investissements vestimentaires devront donc être des pièces intemporelles/sobres/accordables.
    By the Way, ton sac à main en cuir est très sympa!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s