Le zéro déchet dans la vraie vie, épisode 2: les couches lavables

Aaaaaaalors, vous l’attendiez, le voici le voilà… l’article sur les couches lavables! Mais avant n’oublions pas qu’on parle bien ici du zéro déchet dans la vraie vie des vrais gens. La vie de ceux qui ont bien 24h dans leurs journée, des amis, une famille, un travail, bref… La vie normale. Celle où il n’est pas question de passer son temps à laver des couches. Et donc oui, utiliser des couches lavables et avoir une vie normale c’est possible. 

Naaaan? Mais siiii! Allez je vous explique comment on s’y prend chez les Mojo. Après ça, vous ferez bien comme vous voudrez!

A la maison, on utilise les couches Hamac . Je m’étais beaucoup renseignée pendant ma grossesse sur les couches lavables, et c’est vraiment cette marque qui a retenu mon attention. Les couches sont modernes, pratiques, elles ont l’air confortables pour mon bébé (bah oui, ça j’ai pas testé!), et…elles sont fabriquées en France! C’est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup!

J’ai d’abord commandé un kit d’essai…. Oui je suis une aventurière mais je ne tenais pas à investir tous mes deniers sans avoir testé par moi même avant. Surtout que je ne connais personne en vrai qui utilise des couches lavables. Coté arguments positifs, il a fallu que je me contente de ce que j’ai glané sur la toile. Par contre pour les avis négatifs… ça pas de problème! Ca prend du temps, faut mettre les mains dans le caca, c’est chiant… bref…

J’ai testé avec ce kit pendant l’été lorsque j’étais encore en congé mat, et surtout, quand j’allaitais encore exclusivement… Alors pour ceux qui ne le savent pas, les selles d’un bébé exclusivement allaité sont très liquides. Alors je ne vous fait pas de dessin, mais là j’y ai eu droit: c’était chiant, ça m’a saoulée, j’ai mis les mains dans le caca, j’ai dû détacher la couche, le body, la salopette, la housse de la table à langer et laver le bébé aussi! Lui par contre ça l’a bien fait marrer! Il en avait jusque sous les bras et me regardait hilare d’un air moqueur genre « Ha ouais Maman, tu fais moins la maligne là avec tes trucs zéro déchet »…

Bon, comme en plus mini Mojo n’avait pas encore atteint le poids pour cette taille de couche (7 à 13kg); j’ai rangé tout ça et j’ai patienté pour re-essayer plus tard, une fois la diversification alimentaire bien entamée.

J’ai bien fait, car maintenant on a trouvé une organisation qui nous convient très bien, à Mr Mojo et moi même (oui oui, tous les deux) et on utilise des couches lavables en « mixte ».

Chez la nounou c’est couches jetables. Pourtant elle n’est pas contre (bon ça ne l’enchante pas non plus hein!). D’ailleurs il y a un autre bébé chez elle, qui a les mêmes couches lavables. C’est plutôt pour nous qu’on a choisi de garder les jetables en semaine chez la nounou, pour nous préserver un peu des taches ménagères (la vraie vie des vrais gens je vous dis). Alors le compromis qu’on a trouvé, c’est que le matin j’apporte une couche toute prête (déjà assemblée) à la nounou, et elle la met à Mini Mojo le soir au dernier change avant que je ne le récupère. Comme ça, pour elle ça ne change rien au jetable, et c’est nous qui nous débrouillons avec la couche sale.

La nuit c’est couche jetable aussi. En effet, les couches lavables absorbent les urines mais il n’y a rien de magique, bébé reste au contact de l’absorbant en tissu, mouillé. En fait avec les couches lavables, il faut changer le bébé plus souvent. Mais la nuit, il dort. Alors on le laisse dormir (faut pas déconner).  Et puis on a déjà des problèmes à garder Mini Mojo au sec la nuit avec les couches jetables(le matin ça a presque systématiquement débordé), alors on préfère rester en jetable.

Le week end c’est mixte. Majoritairement lavable. Sauf quand on en n’a plus de propre, ou qu’on est de sortie. Comme on utilise pas 100% de couches lavables, on n’a pas acheté la quantité recommandée pour tourner sereinement 100% du temps. Alors ça arrive parfois qu’on n’en ai pas assez pour tourner tout un week end. C’est pas grave, on met une couche jetable!

Concrètement comme ça se passe?

Ca se passe très bien. On a opté pour le modèle « séparable T.MAC ». C’est à dire que tout est démontable et séparable.
Au moment du change, on retire la couche et on la pose à coté (pas dans le passage, ni à porté de bébé … voilà) pour s’en occuper après, et on en remet une autre déjà préparée, ou bien on met une jetable si besoin. Pour bébé, ça ne change rien. La couche est plus grosse qu’une couche jetable vide. Mais pour une couche jetable pleine, le volume est le même. Donc ça n’est pas encombrant et ça ne gène pas la motricité de l’enfant.
Ensuite, pour la couche sale. Si il n’y a que du pipi (youpi) c’est fastoche. On retire le voile de protection et l’absorbant et on les met à laver (en attente dans une bassine, ou dans le sac spécial). La nacelle humide est rincée et mise à sécher, et la surcouche est prête à resservir immédiatement si il n’y avait pas eu de fuite. Si il y a la totale (pas youpi), c’est moins fastoche (on ne va pas se mentir) mais pas compliqué non plus. On retire le voile avec les selles et on jette à la poubelle (héééé ouais y’a quand même un peu de déchet). Ensuite c’est pareil que pour le cas précédent, l’absorbant au lavage, la nacelle rincée et la surcouche prête à resservir. Et si ça a débordé, tout part au lavage.

Notre équipement:

  • 5 absorbants
  • 3 nacelles
  • 2 surcouches
  • 1 boite de films de protection

Ce qui nous a coûté 122€. Si on considère qu’une couche jetable (écologique) coute 27 cts pièce, il faut réaliser 450 changes en couches lavables pour rentabiliser. Nous en réalisons 10-11 par semaine, il faut donc 45 semaines pour rentabiliser le tout. Vu que les couches vont de 7 à 13kg dans la taille que nous avons, c’est tout à fait jouable car cela correspond en moyenne aux bébé de 6 mois à 18 mois – 2ans. Et bien sûr si on s’en ressert pour un second bébé, c’est banco! Et là bien sur on ne parle QUE de l’aspect économique.

Mais évidemment, il faut prendre en compte l’aspect écologique. Alors bien sûr, les gens qui sont contre les couches lavables sortent à ce moment là l’argument « oui mais ça fait faire tellement de machines que finalement ça pollue plus »… STOP. C’est faux. Même si on faisait des machines spécialement pour laver les couches lavables ça resterait faux. L’impact des couches jetables reste juste énorme, surtout pour un usage unique. Et puis, honnêtement, jamais je n’ai fait tourner une machine avec seulement des couches dedans. Il y a toujours du linge à laver avec. Peut être (et ce n’est même pas sur) qu’on fait 1 lessive supplémentaire par semaine sue aux couches.

Ensuite vient l’argument « oui mais à faire sécher c’est galère ». Alors je ne connais que la marque Hamac, mais la matière est super bien faite et ça sèche vraiment vite. Même les absorbants (je les ai pris en microfibre). En une journée max en hiver ils sont prêts à être ré-utilisés. Pour les nacelles et les culottes, c’est encore plus rapide.

Enfin, il faut considérer également l’aspect santé. Les couches jetables, mêmes écologiques contiennent des produits chimiques, qui sont en contact de façon prolongée avec la peau et les muqueuses de bébé. Certes si on ne change pas bébé assez souvent, en couches lavables il reste humide longtemps, mais ça n’est que son urine, à part des rougeurs à court terme, il ne risque rien. Pour les couches jetables, c’est une autre histoire… 

Voilà, j’espère avoir un peu dédramatisé le sujet! Sachez que je ne vis pas dans ma buanderie et que ça ne sent pas le caca de bébé chez nous! Oui la machine à laver tourne tous les jours ou presque mais ça, c’est depuis que Mini Mojo est arrivé, pas depuis qu’on lui met des couches lavables! Et non, on ne met pas « les mains dans le caca » plus qu’avec des couches jetables (quand ça fuit, ça fuit!)! On n’a aucun problème d’odeur avec la bassine des couches en attente de lavage. Les odeurs sont plutôt du coté de la poubelle qui contient les couches jetables! D’ailleurs à ce sujet…la poubelle à couche qui les emballe individuellement… on n’en parle même pas hein rassurez moi! On peut quand même juste faire l’effort de jeter régulièrement la poubelle pour ne pas se faire envahir par les odeurs, on n’a pas besoin de rajouter un sac en plastique autour de chaque couche…

Alors, vous êtes prets à tester? OU bien vous en utilisez déjà? Votre avis m’intéresse!

 

6 réflexions sur “Le zéro déchet dans la vraie vie, épisode 2: les couches lavables

  1. Méli dit :

    Bonjour,

    Nous aussi nous utilisons les couches T.mac et nous sommes 100% satisfait.
    Nous avons commencé à les utiliser quand bébé a eu environ 6 semaines, et nous avions pris un pack complet c.a.d 3 culottes, 6 nacelles, et douze absorbant en coton bio. Soit un investissement de 255€. Oui ça pique ! Mais honnêtement je ne regrette pas du tout, car lorsque nous avons vu la quantité de déchets le premier mois quand nous utilisions les couches jetables, nous avons cru devenir fou. Et là ça sentait le caca à la maison ! Allers bien sur on arrive pas non plus à faire du 100% lavable mais nous arrivons à faite la journée plus une partie de la nuit. Et en générale si bébé se réveil aux alentours de 3-4h du mat, alors on lui met une jetable pour finir tranquillement la nuit.
    Bref le début est pas fastoche mais une foi lancer ça se passe très bien.
    A vous les futures mamans, si vous êtes tentée par « l’aventure », n’hésitez plus ! 😉

    Aimé par 1 personne

  2. geraldine d'alessio dit :

    Bravo pour ces 2 premiers articles! Perso j’ai voulu faire du 100% Et comme je trouve que l’odeur d’urine est pas très agréable du coup je rince à la main pour stocker jusqu’au lavage. Mais résultat boulot, maison, dodo + CL = grande fatigue anémie, carence de chose que je ne savais même pas qu’on avais dans le corps!! Comme je voulais pas imposer mon choix au papa ni aux mamies qui garde bébé le mercredi, je me suis mise un peu trop la pression! Du coup je recommanderais même le mixte. Aujourd’hui tout roule beaucoup mieux en mixte,en plus des couches lavable je compte passer aux lingettes pour le change en lavable, en mixte aussi bien sûr, cette fois je mais la barre moins haute.

    Aimé par 1 personne

    • Morgane Mojo dit :

      merci! Je te comprends le 100% lavable avec le boulot etc… c’est un challenge. Il faut savoir mettre la barre au bon niveau, le plus important c’est l’équilibre. Ça ne sert à rien de s’épuiser a en faire des malaises, bébé ne sera pas heureux! Je t’encourage vivement pour les lingettes tu verras c’est beaucoup plus facile que les couches!

      J'aime

  3. agnes dit :

    Coucou, super article !
    Nous aussi on a les couches TMAC. Nous utilisons majoritairement les couches lavables même si chez les grands parents par exemple, c’est du jetable. Pour la nuit nous avons trouvé notre technique : un matelas absorbant plus un lange bien plié qui prend la forme du matelas absorbant. Résultat 12h sans fuites !
    Nous travaillons tous les deux, pas de soucis dans la gestion des lessives ou du stockage des couches sales (dans un seau avec de l’eau et du tee tree).
    Bonne continuation

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s