Running Mum, comment je m’organise

Maintenant que j’ai bien repris la course à pied et que j’ai réussi à m’organiser une nouvelle routine autour de cette pratique, je me suis dit que j’allais la partager ici. Si ça peut aider une ou deux mamans (ou pas d’ailleurs) à s’organiser pour faire du sport…

Pour moi, la clé pour faire du sport quand on est jeune maman, c’est l’organisation et l’anticipation. Déjà que c’est hyper dur de se motiver, de trouver le bon créneau, d’avoir la bonne météo, etc… si on ne prévoit pas à l’avance et qu’on attend d’avoir toutes les conditions réunies, je vous le dis tout de suite, c’est mort!

J’essaie de courir 3 fois par semaines. Minimum 2 fois. En effet, je sais que 2 fois par semaine ça permet d’entretenir son niveau, et 3 fois ça permet de progresser. Moins de deux fois, c’est l’horreur, on est tout le temps dans le dur.

Je cours donc deux fois par semaine à ma pause déjeuner. Ca m’oblige à faire des sorties courtes, et donc à essayer de courir à peu près vite. En général je cours de 5 à 7 km, en 30 à 45 minutes. Car après il y a le temps de la douche et le repas, et je ne veux pas revenir trop tard à mon bureau. Surtout que je dois partir assez tôt pour récupérer mini Mojo chez sa nounou le soir.
Pour tenir ces deux courses par semaines, je ne me fixe pas de jour précis, ce qui me permet de jongler avec mon emploi du temps , les éventuels meetings entre midi et deux, ou bien ceux qui commencent en fin de matinée et terminent tard…ou ceux qui commencent à 13h. Et Je vérifie aussi la météo un peu à l’avance. Je ne décale une sortie à cause de la météo que si vraiment il pleut des cordes. Sinon, j’y vais quand même. Même quand il fait très froid: il suffit d’être bien habillée. Bon la plupart du temps j’anticipe mes jours de run. Par contre, si je sens que je vais avoir une opportunité, j’en profite. Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. Par exemple, si j’ai prévu d’y aller mercredi et vendredi, mais que le lundi je vois que tous les feux sont au vert pour y aller le mardi, alors hop je change mes plans et j’y vais le mardi. Et pour la deuxième séance, soit je la met le jeudi, soit je la garde le vendredi, selon comment ça se présente. Donc pour m’en sortir je jongle entre anticipation, planification et opportunités!

Je fixe mes créneaux dans mon agenda pro. En effet, ça m’est déjà arrivé d’oublier que je devais aller courir, de revenir de la cantine avec mes collègues et de me rendre compte que j’avais prévu un run…en voyant mon sac de sport posé à coté de mon bureau… tant pis! Donc en le mettant dans mon agenda:
– Je visualise les créneaux dès que j’ouvre mon agenda (1000 fois par jour donc), ce qui me rappelle en permanence que le running fait partie de mon quotidien et que c’est non négociable.
– Ca montre que je suis occupée à cette heure là et que pour un meeting, il faut voir à un autre moment, et c’est (presque) non négociable.
– Et ça me fait un rappel « pop up » sur mon écran, pour que je n’oublie pas de partir!
NB: si je programme des entraînements avec ma montre, je peux les ajouter automatiquement à mon agenda, pratique!

Si je cours avec des collègues tant mieux, mais si ils se démotivent, se trouvent des excuses etc… et décalent les séances, tant pis je fais sans eux. Je galère déjà assez avec mon planning, je ne prends pas en compte celui des autres.

Pour la troisième séance de la semaine, je la cale le week end. C’est cette séance qui saute parfois. En effet, Mr Mojo court aussi (beaucoup), il y a donc des week ends où on n’arrive pas à caser nos séances tous les deux (surtout que lui, le week end il essaie de faire des sorties longues, mais des vraies, donc sont temps d’absence est plus conséquent que le mien). Je suis d’ailleurs assez nostalgique des runs en amoureux que nous faisions avant! Pour cette séance, c’est donc complètement en fonction de notre planning du week end, du temps dont je dispose, de mini Mojo et de Mr Mojo que je planifie ma séance. Sortie longue, mini run, trail, tout est bon à prendre! On en discute toujours dans la semaine Mr Mojo et moi, car de même, si on se laisse porter par le rythme du week end, on est surs que ça passe à la trappe. 

Même quand on part en week end et qu’on n’est pas chez nous, on emporte toujours chacun une tenue de sport, comme ça si on a une occasion, hop c’est parti!

Une fois que les séances sont bien anticipées, c’est là qu’arrive l’organisation. Que c’est rageant d’avoir trouvé un créneau pour courir, qu’il fasse beau, d’avoir ses affaires avec soi…et de se rendre compte une fois à moitié à poil dans les vestiaires qu’il nous manque une partie essentielle de la tenue! Ca m’est arrivé une fois, et ça m’a tellement mise en colère, que maintenant je m’organise à fond! Je ne prépare plus jamais mon sac de sport le matin même  (sauf cas de force majeure, et là j’oublie presque toujours un truc).

La veille au soir donc, avant d’aller me coucher, je m’assure que mon sac est prêt. Je range toujours tout au même endroit pour ne pas perdre du temps à tout chercher.  Je vérifie que ma montre GPS est chargée. Je réunis ma tenue et me visualise dedans en entier (ça c’est pour la brassière ou les chaussettes oubliées…). Je réunis aussi toutes les affaires dont j’ai besoin pour la douche. De même je me visualise dans les vestiaires, pour voir ce ont j’ai besoin.  Les seules choses que je dois ajouter à mon sac le lendemain matin sont ma brosse à cheveux et ma crème hydratante pour le visage. Je pourrais en avoir en double et en avoir toujours dans mon sac, mais non, je n’aime pas avoir plusieurs exemplaires d’un même objet (minimalisme, toussa toussa), alors je tache d’y penser. Et puis ce ne sont pas les indispensables. Si je les oublie , ça impact mon confort, mais je peux survivre.

Voilà ma check list:
– baskets + chaussettes
– montre GPS
– Short + brassière + top (à adapter en hiver)
– sous vêtements de rechange
– sac pour la tenue de sport après le run
– savon pour le corps
– shampoing et sèche cheveux si je dois me laver les cheveux
– brosse à cheveux
– crème hydratante visage
– serviette
– je garde toujours dans mon sac une casquette, au cas où il pleuve au moment de partir, pour protéger mes yeux de la pluie.

Et le soir, quand je rentre avec mon sac de sport et que j’ai couru le midi, je ne le laisse jamais traîner. Dès que possible je mets mes baskets sur le balcon pour une heure ou deux (et au moment d’aller me coucher je les rentre, sinon bonjour les baskets trempées… oui c’est du vécu). J’attrape le sac d’affaires sales et les mets dans la buanderie prêtes à laver, ou mieux, direct dans la machine si ça colle avec la prochaine lessive. Je mets la serviette à sécher. Je remets savons, crème et brosse à cheveux dans la salle de bain et je termine par mettre ma montre à charger et par uploader ma course sur strava (si je ne l’ai pas déjà dans les transports en commun par exemple).

Et comme ça, yapluka tout reprendre deux jours plus tard!

Bon je n’ai pas ré-inventé la poudre hein! Mais c’est important de se créer une routine solide autour des habitudes qu’on veut garder. Lors d’un prochain article, je vous parlerai des toutes les aspects positifs de faire du sport entre midi et deux.

Et vous, vous faites comment pour garder le rythme? Vous arrivez à courir régulièrement? Quelles sont vos astuces?

 

Une réflexion sur “Running Mum, comment je m’organise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s