La diversification alimentaire…sans devenir folle

Vous vous souvenez , il y a un peu plus d’un mois , on démarrait la diversification alimentaire de mini Mojo, et je n’étais pas super sereine. Rassurez vous, tout va bien maintenant.

Comme toutes les mamans d’un premier bébé, je me pose quand même mille questions, et je constate, un peu désespérée qu’il y a autant d’avis que de personne avec qui on cause… On me souffle que c’est comme ça pour tout ce qui touche à la maternité. Ha oui c’est pas faux!

Donc premier point pour ne pas devenir folle: user et abuser du bon sens. (ceci s’applique aussi à tout ce qui concerne la maternité soit dit en passant). Et aussi, se choisir une ligne directrice, de préférence une ligne pleine de bon sens ET qui va dans le même sens que le pédiatre, sinon pétage de câble assuré. Après rien n’empêche de prendre quelques libertés avec le discours du pédiatre, hein. On n’oublie pas que le parent c’est nous, lui il est le médecin. C’est pas lui qui gère au quotidien

Exemple: Mini Mojo boit trop le matin et pas assez au goûter selon la pédiatre. Trop = plus de 240ml. Pas assez = 150-180ml. Elle m’a donc dit de lui donner de la blédine dans son biberon…Nan mais ça va pas ou quoi! Je vais pas pourrir mon lait maternel si précieux avec un produit industriel plein de sucre et autres! Bon j’ai pas dit ça. J’ai dit « OK ». Je me suis assurée d’avoir compris le principe: ajouter quelque chose à base de céréales, dans le lait,  qui « cale mon bébé ». Et je me suis débrouillée, j’ai fait à ma sauce quoi. Donc après avoir regardé un peu ce qui se vend, notamment en pharmacie d’où je suis sortie effarée par les compositions…Je suis allée au magasin bio du quartier où je cherchais juste des céréales. Je n’ai pas trouvé exactement ce que je cherchais, et comme je n’avais pas le temps de me renseigner plus et de faire moi même (pour l’instant), j’ai acheté un mélange de céréales, bio et sans sucre. Mais en fait, je ne peux pas me résoudre à l’ajouter à mon lait maternel, donc pour le moment on ne l’a pas utilisé. On verra quand on lui donnera du lait infantile au petit déjeuner.

Second point, si comme moi vous vous êtes mis la barre bien haute de tout faire maison et si possible bio… le congélateur est votre ami!
Alors j’ai essayé une fois de revenir du marché avec mes beaux légumes et de me mettre en cuisine pour tout préparer pour la semaine… J’ai changé de tactique! Fatiguant et ça prend un trop gros bloc de temps d’un coup le week end , où tout ce que je veux c’est profiter de mon mari et mon bébé. Donc à la place, je « cuisine » à peu près un soir sur deux. Oui j’ai mis des guillemets à cuisine car lancer le cuit vapeur, puis mixer c’est pas vraiment de a cuisine pour moi. Même si je mets plein d’amour dedans… Je prépare une bonne quantité de purée, en fonction des légumes que j’ai à dispo.Des fois beaucoup (thermomiiiiix) et des fois pas grand chose (le hachoir à herbes aka le bzit bzit est mon ami dans ce cas). Les portions du lendemain et du sur-lendemain vont au frigo, et le reste au congélateur. Le congélateur commence à être bien plein! Bah oui, c’est pas en mangeant 80g de purée par jour (et encore il n’y a pas si longtemps c’était 3 cuillères…) que ça fait descendre les stocks!

Troisième point: conserver les repas sans envoyer (trop) en l’air notre mode de vie sans déchets et sans plastique…
Pas de problème. Je congèle les purées dans un bac à glaçons. Par 10g avant, 15g maintenant. Même plus besoin de peser, un glaçon plein = 15g. Avant je pesais consciencieusement, maintenant je remplis le bac à glaçon et on n’en parle plus. Bon certes, les glaçons sont ensuite stockés dans des sacs congélation (ooouuuuh la vilaine… oui mais je les avais déjà, alors il vaut mieux s’en servir que de les jeter!). Et là, pour composer un repas, c’est trop fastoche. Il suffit de piocher des cubes d’un ou plusieurs légumes jusqu’à atteindre le poids désiré et la mixture qu’on souhaite. Mon esprit très carré est tout de même assez perturbé car c’est pas simple de faire 80g de purée avec des cubes de 15g… (ma vie est formidable, je sais). Mais ça va, moi et mon autre moi on arrive à se mettre d’accord que monter de 15g en 15g c’est aussi bien que de 10 en 10 (c’est quoi le sujet du jour déjà, ne pas devenir folle? ha….)

Et pour les petits pots quotidien, on utilise des bocaux en verre qu’on a récupérés au fil du temps. On en a plein différents (passion bocaux) et on utilise pour mini Mojo ceux qui sont trop petits pour contenir nos courses en vrac. En vrai, les anciens contenants de petits pots, ils ne sont pas terribles car ils sont trop petits pour contenir les cubes encore congelés. Et si on les remplit à la contenance d’un petit pot, on ne peut pas les mettre au congélateur, car il n’y a plus assez d’espace pour la dilatation, et ça casse.

Quatrième et dernier point: gérer l’introduction régulière de nouveaux fruits et légumes. Alors là… je crois que c’est ce qui m’a le plus turlupiné. La nounou n’acceptait de donner que des aliments déjà mangés pendant 1 semaine… Comme c’était impossible, j’avais négocié 3 jours. Mais au final, on n’avançait pas, on n’introduisait qu’un légume et un fruit chaque week end. La pédiatre nous a dit qu’il fallait aller plus vite, et que les allergies toussa toussa, il ne faut pas se prendre la tête avec. Ca m’a bien soulagée car je suis bien d’accord avec elle. Mais bon, premier bébé, on n’ose pas prendre trop de liberté. Du coup depuis qu’elle nous a dit ça, j’ai rassuré la nounou, qui a accepté de donner des nouvelles choses. Et depuis je me « dépêche » d’introduire les fruits et légumes d’été. Bah oui parce que potiron, courge, pomme de terre et pomme, poire et banane, il va en manger tout l’hiver. Déjà mi septembre, je ne trouve plus de pêches, abricots etc… Alors je me suis résolue… j’ai acheté des compotes industrielles. Mais bio hein! Et 100% fruit, aucun sucre, faut pas déconner non plus! Je vais même vous dire un secret, j’ai quand même acheté des fraises (alors qu’elles ne sont pas bio, et que ça n’est plus trop la saison) pour pouvoir lui en faire manger, j’y tiens. Parce que dans le commerce des compotes toutes prêtes on ne trouve la fraise que mélangée à de la pomme. Je veux être sure qu’au printemps été prochains il ne rechigne pas à manger les supers fruits d’été parce que ce sont des goûts qu’il ne connait pas. Donc en ce moment, c’est poivron, tomate, fraises etc!

Bientôt on introduit les produits laitiers, et les fruits crus! youpi!

 

Une réflexion sur “La diversification alimentaire…sans devenir folle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s