Ma reprise du sport après la grossesse (part 3, le running)

Après le teasing de dingue de la semaine dernière (j’espère que vous avez survécu…), nous y voilà enfin! Ai-je atteint l’objectif que je m’étais fixée pour reprendre la course à pied: prendre le départ des 10km de Grenoble (et terminer la course… hé ouais tant qu’à faire…).

Et bien oui! I did it! (pas peu fière la meuf)

Mais alors pour en arriver là, j’en ai bavé. C’était beaucoup plus dur que ce que j’avais anticipé. Certes, je suis repartie de zéro, niveau débutante. Et ça c’était rude. Mentalement, de savoir tout le chemin qui reste à parcourir puisque j’étais déjà passée par là 2 ans auparavant. Mais surtout, le plus dur ça a été de trouver le temps, les bonnes occasions pour aller courir avec ma nouvelle vie de maman.

En été, avec la chaleur (surtout à Grenoble, bonjour la fournaise), le seul moment correct pour aller courir c’est le matin. Mr Mojo travaillant, il fallait donc que j’y aille avant qu’il ne parte travailler pour ne pas laisser mini Mojo tout seul (il ne sait pas encore se chauffer son petit déjeuner tout seul le bougre). Et là, bah ça pique. Car quand on est jeune parent, même avec un bébé qui fait ses nuits, à 6h du matin, on préfère continuer à dormir pour rattraper le sommeil qu’on a en retard plutôt que de chausser ses baskets pour aller galérer.

Heureusement j’ai passé pas mal de temps cet été chez mes parents. Là j’ai pu aller courir en laissant Mini Mojo à Mamie Mojo. Elle pouponne, je transpire…la win win strategy. Ca c’était chouette car pendant une grosse semaine j’ai pu y aller bien régulièrement, et donc, progresser et me faire plaisir. Quelle satisfaction! Mais dès qu’on est revenus chez nous, je n’ai plus pu y aller, et j’ai donc « regressé ». (la loose)

Entre temps, j’ai laissé tomber mon plan d’entrainement. Je le trouvait trop lent. Normal il était sur 20 séances, mais je m’ennuyait pendant les séances et j’avais besoin d’autre chose. J’y suis donc allée au feeling. Plus de fractionné lent et autre, juste sortir courir et me faire plaisir. Rallonger les sorties au fur et à mesure, 500m par-ci, 1km par là. J’en étais à 7km.

Et puis la reprise du travail est arrivée… et là… la seule option c’était la pause déjeuner. Un jour passe, puis deux, puis trois, puis… Et Mr Mojo me dit « tu penses commencer quand à courir au boulot le midi »..bim dans le mile. Comme tout le monde je m’étais fabriqué des excuses (bidon mais tenaces). Morceaux choisis « j’attends d’avoir repris le rythme ». Hahaha, c’est dès le début qu’il faut se donner le rythme qu’on souhaite. « Je profite de mes collègues à la cantine ». Bidon! « Je vais y aller doucement pour ne pas me fatiguer trop vite, entre la reprise du boulot et l’allaitement… » Bidon!

Donc le lendemain de cette remarque, me voilà chargée de mon sac de sport au travail. Un peu perdue au moment d’y aller, en gros j’allais sortir de ma zone de confort, et j’avais peur. De quoi? Pfff de tout et de rien. Est-ce que les vestiaires sont toujours au même endroit?Est-ce que je vais me souvenir du parcours? Est-ce qu’il va rester des sandwichs pour mon repas? Que vont en penser les autres? Que je suis dans la quête de la performance à m’y remettre si vite? Qu’il est temps de s’y remettre?(les autres quoi, comme si on avait pas déjà assez à faire avec soi même) BREF! J’ai fait fi des 1000 voix dans ma tête et j’y suis allée. En même temps j’avais pas trop le choix, la course était 4 jours plus tard et ça faisait déjà 10 jours que je n’avais pas couru. Le run test quoi.

Et ça s’est hyper mal passé. Je n’avais pas d’énergie (normal le petit déjeuner était loin), j’avais soif, il faisait hyper chaud, je me sentais fatiguée, pas de mental,etc… j’étais partie pour faire 7km, j’ai marché sur 1/3 du parcours.  J’avais beau savoir toute seule comme une grande tout ce qui faisait que c’était si dur, et qui faisait que du coup, ça allait bien se passer le dimanche car les conditions seraient différentes… je ne pouvais pas m’en empêcher, j’étais trop stressée de prendre le départ des 10km.

Le dimanche est arrivé, et je suis allée toute seule comme une grande prendre le départ. Plutôt stressée car je n’avais pas couru plus de 7km depuis la reprise, et j’avais en tête mon run test de l’échec. Vu qu’il faisait moche et froid, je préférais que Mini Mojo reste au chaud et que mes deux hommes ne me rejoignent que pour l’arrivée.

Et la course s’est hyper bien passée. J’y suis allée tellement tranquille par peur de ne pas terminer, que je suis arrivée un peu trop en forme à mon gout! Et mes deux hommes étaient là à l’arrivée. Trop bien! L’un hyper fière de sa femme, l’autre en grève de sieste en soutien à sa mère (mouais). La météo était avec moi, il faisait frais, avec juste ce qu’il fallait d’éclaircies pour le moral, sans avoir trop chaud. Le temps des performances comme je disais avant!

En tout cas, maintenant j’ai pleinement le sentiment d’avoir repris le sport. Je cours 2 fois par semaine. Je vais essayer de garder ce rythme, de 2 ou 3 runs chaque semaine, sans trop de pression. Je suis fière de garder la motivation, même au travail alors que mes collègues continuent de trouver chaque jour des excuses pour se/me démotiver: la météo, le menu de la cantine, les baskets trop neuves qu’on va abîmer, les baskets trop vielles qui font mal aux pieds, la fatigue que ça va provoquer dans l’après midi, les douches dont l’hygiène est douteuse, etc…

Moi je m’en fou, j’y vais, même sous la pluie (je l’ai toujours dit, la pluie ça fait courir plus vite)! Prochaine course, l’ekiden (un marathon en relais à 6) avec les copains! Objectif, plaisir et bières à l’arrivée! (Mais en vrai j’ai quand même mon objectif perso et secret), (on ne se refait pas)!

 

 

3 réflexions sur “Ma reprise du sport après la grossesse (part 3, le running)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s