La fin de la parenthèse

Voilà voilà…cette semaine c’était la dernière… La dernière semaine de mon congé maternité (rallongé). Mini Mojo va avoir 5 mois, et il va bien falloir se lancer… Demain il démarre l’adaptation chez sa nounou, et jeudi je reprends le travail à plein de temps. Et je suis triiiiiiste!

Je le sais, ça va bien se passer.

  • Je vais reprendre une vie d’adulte, avec des conversations entre adultes. Et je n’aurai plus à gérer selon les émotions et le caractère de mon petit chou…(on me souffle à l’oreillette que gérer selon les émotions et les caractères d’adultes grincheux ça n’est pas mieux!)
  • Mon cerveau va de nouveau être stimulé autrement que pour chercher des moyens de faire dormir le petit champion ou comprendre ce qui ne va pas (je suis celle qui fait des plans de partitionning, une courbe de tendance entre le lait bu, la durée du sommeil et le poids pris (véridique, 10ml bus = 30 minutes de sommeil, quand il avait 1 mois), ou bien un diagramme d’Ishikawa pour essayer de comprendre mon bébé) (je ne suis pas folle vous savez).
  • Mini Mojo va super bien se plaire chez la nounou, et adorer les autres enfants (et il va probablement m’ignorer un soir ou deux quand je viendrais le chercher).
  • J’aurai du temps pour moi pendant mes trajets le matin et le soir, et entre 12h et 13h. J’imagine déjà la tonne de choses que je vais pouvoir faire: lire la pile de livres qui m’attend depuis avril, écouter ma liste de lecture de podcasts, méditer….
  • Je vais retrouver mes collègues et mes copines de boulot, et je vais pouvoir discuter d’autre chose que de caca, de position de dodo, de première dent, etc… quoi que…

IMG_5897

Oui mais…

  • Je ne serais plus là à chaque moment de sa vie, peut être même que le tant attendu premier retournement se fera chez la nounou! (je ne sais pas si je m’en remettrai si ça arrive, ce retournement est « imminent » depuis plus de 2 mois – il nous fait croire que ça y est presque, et puis non)
  • J’ai la trouille de la course perpétuelle que va être ma vie, et ce n’est pas à cela que ressemble la vie à laquelle j’aspire (slow life toussa toussa…)
  • Je ne sais pas encore quand je vais arrêter d’allaiter et comment ça va se passer. C’est un gros débat entre moi et moi, et pour l’instant personne ne gagne! Alors je continue, et puis on verra bien.
  • Il va falloir réveiller mini Mojo bien avant son heure de lever habituelle, et imposer ce genre de rythme d’adulte à un bébé me fend le cœur (slow life again).
  • Je suis nostalgique de ces 5 mois passés en tête à tête avec mon bébé, du rythme que nous avons tous les deux (c’est quand même plus chouette de gazouiller et de donner un goûter à 15h30 plutôt que de se coller une énième réunion qui ne mène nulle part).

Alors cette dernière semaine, malgré le bazar dans ma tête j’ai essayé de ne pas trop pleurer et d’en profiter au maximum. Et c’est ce qu’on a fait!

Cette parenthèse m’a tellement fait grandir. Je suis une autre maintenant, et j’ai encore toute une facette de moi même à reconstruire, celle de Morgane qui est maman mais pas que. Ça fait peur un peu, de se jeter dans cette nouvelle vie sans savoir vraiment comment on va s’y prendre, mais c’est grisant en fait, aussi. Un peu comme si j’avais carte blanche, pour tout recommencer.

IMG_5856
Et maintenant on est prêts, je pense, tous les 3, à trouver notre nouveau rythme, pour notre nouvelle vie, la vie en dehors de la parenthèse… Let’s go! Vers l’infini et au delà…

Une réflexion sur “La fin de la parenthèse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s